Tokyo (東京)

À l'origine, Tokyo était un petit village de pêcheurs nommé Edo («l'estuaire»)
Tokyo ( «Capitale de l'est»),  est la capitale et le principal centre politique, économique et financier du Japon.
C’est une ville de contrastes, de modernité et de traditions, de calme et d’agitation, de gratte-ciels, de parcs, de temples et de sanctuaires.
La ville a organisé les Jeux olympiques d'été de 1964, et les accueillera à nouveau en 2020.

Shinjuku

Shinjuku est l'un des quartiers les plus animés de Tokyo.
On y retrouve de nombreux gratte-ciels, dont la mairie de Tokyo et le New York Bar, popularisé par le film «lost in Translation».
La plupart des grands magasins japonais y sont présents.
Le parc de 58 hectares, «Shinjuku Gyoen» est un endroit idéal pour profiter de la floraison des cerisiers.

Asakusa

Le quartier d'Asakusa,  célèbre pour son temple Sensoji bordé d'échoppes de souvenirs traditionnels.
A ne pas manquer, la porte de Kaminarimon, avec son énorme lanterne rouge, le temple de Sensoji (Asakusa Kannon) et la pagode à quatre étages.
Une belle promenade ou une petite croisière sur la rivière Sumida pour admirer la skyline  avec l’emblématique immeuble de la brasserie Asahi conçue par Philippe Starck et la Tokyo Sky Tree.
Également, le quartier de Kappabashi, pour un shopping dédié aux ustensiles de cuisine (couteaux, céramiques, bols, baguettes, répliques de nourriture en résine…)

Le palais impérial de Tokyo

Le palais impérial de Tokyo, ou Kōkyo (皇居), « Résidence de l'Empereur ») se trouve sur l'emplacement de l'ancien château fort d'Edo, dont il garde quelques vestiges, et notamment les douves qui l’isolent du reste de la ville.
Seuls les jardins de l'Est le jardin extérieur sont accessibles au public en permanence.
L'intérieur du palais est ouvert au public seulement deux jours par an, le jour de l'anniversaire de l'Empereur Akihito (23 décembre) et lors de la présentation des vœux de nouvelle année (2 janvier).

Le sanctuaire Meiji et Yoyogi

Le Sanctuaire Meiji est au centre du Meiji-jingu gyoen, vaste jardin impérial de 70 hecares.
Un torii, portique en bois de cèdre de 12 mètres de hauteur, accueille les visiteurs par l’entrée principale.
A ne pas manquer, une balade dans le parc de Yoyogi, où les tokyoïtes se retrouvent pour jouer de la musique, pratiquer les arts martiaux ou d'autres sports.
Egalement, Le Yoyogi National Gymnasium, dessiné par Kenzo Tange et construit à l’occasion des Jeux olympiques d'été de 1964.

Shibuya et Omote Sando

Shibuya est un quartier des plus fréquentés et des plus animés de la ville, ce qui est particulièrement visible au niveau du Shibuya Crossing.
La tour 109, regroupe une centaine de boutiques consacrées aux dernières tendances de la mode.
Omotesando, surnommée «les Champs-Élysées» de Tokyo, regroupe de nombreux restaurants et magasins de luxe à l'architecture remarquable (Mikimoto, Tod's, Emporio Armani, Louis Vuitton, Christian Dior, Prada…)

Akihabara

Akihabara, ou Electric Town, est apprécié des jeunes "geek" ou "otaku".
Un véritable temple pour les amateurs de mangas, d’animés, de jeux vidéo récents ou anciens, et autres boutiques d'électronique hors taxe.
Autre curiosité, les maid cafés, où les serveuses portent un uniforme de domestique.

Ueno

Le vaste Parc d'Ueno abrite 3 musées dont le Musée national de Tokyo, un grand zoo, plusieurs temples et l’étang de Shinobazu.
Au printemps, les nombreux cerisiers en fleurs attirent les Tokyoïtes qui se réunissent pour manger, boire, discuter, chanter lors de la période traditionnelle du hanami.
A deux pas, le marché ouvert de Ameyoko, pour acheter à bon prix poissons, thés, nourriture ou vêtements.

 

+352 671 506 613